L'innovation frugale

"Less is the new more"

Au lendemain de l’épidémie de covid19, de nombreux spécialistes s’accordent à prévoir une crise économique de grande ampleur. Les budgets coupés vont obliger certaines entreprises à faire pareil, ou mieux, mais avec des moyens limités. Certains y verront là une catastrophe, d’autres y voient déjà une opportunité : l’innovation frugale.

L’innovation frugale (ou « jugaad » en Inde) peut se définir comme une ingénierie spécifique visant à faire plus avec moins tout en minimisant l’usage des ressources naturelles rares. Elle aboutit à un construit technologique peu sophistiqué mais qui répond directement (et totalement) à un besoin sans le simplifier. En cela elle est quelquefois assimilée au bricolage, au système D, à la débrouillardise. Contrairement aux idées reçues, l’innovation frugale n’est pas uniquement un concept low-cost, à bas prix. Elle offre trois autres dimensions à optimiser : la simplicité (accessible pour tous), la durabilité (importante pour l’environnement), et la qualité.

L’innovation frugale est fondée sur de nouvelles architectures de produits. En cela elle est déstabilisante ou perturbatrice voire disruptive, bien que produite avec de faibles ressources et pour des marchés de consommateurs à faibles revenus.

Selon Navi Radjou, théoricien de l’économie frugale : « L’innovation frugale est un outil efficace pour changer de système ». Pour lui, « La crise sanitaire du Covid-19 en Occident est une opportunité historique pour les entreprises en Europe et aux États-Unis de désapprendre la façon dont elles ont pratiqué l’innovation durant les 100 dernières années ». En effet, en sortant des paradigmes technologiques et en se recentrant sur la simplicité au service des besoins réels de l’utilisateur, les entreprises qui pratiquent l’innovation frugale s’ouvrent de nouveaux marchés. Ces derniers sont plus résilients et souvent plus soucieux de l’environnement et des problèmes sociaux.

Quelques exemples :

  • Earthwake, une association qui développe une solution pour faire des déchets plastiques une source d’énergie. Avec son innovation low-tech qui permet de convertir 160 kg de déchets plastiques en 120 litres de carburant par jour, Earthwake a remporté le prix Economie en Transition de Circular Challenge 2019 de Citeo, un programme d’Open Innovation pour trouver des solutions concrètes afin d’accélérer la transition vers une économie circulaire.
  • Le groupe Danone, en partenariat avec la Grameen Bank, a développé un yaourt renforcé en nutriments à 5 centimes, pour le Bangladesh où un enfant sur deux souffre de malnutrition et où 60% de la population vit avec moins de 2 euros par jour.

En terme d’innovation frugale, les industriels de l’agroalimentaire ont eux aussi leur carte à jouer car, rappelons-le, la simplicité et le respect de l’environnement font déjà partie des tendances fortes du secteur pour les années à venir : « Less is the new more ».

Sources :

Alternatives économiques : l’innovation frugale, un outil efficace pour changer de système

l’adn : le système D est-il l’avenir de l’innovation ?

cairn : revue innovation

chef d’entreprise : less is the new more