Le verre consigné en 2025 ?

Le gouvernement indique vouloir reprendre l’une des propositions de la Convention citoyenne pour le climat.

Présentées en juin 2020, les 146 propositions retenues sur les 150 élaborées par la Convention citoyenne pour le climat (CCC) occupent un spectre très large pour faire face à « l’urgence écologique ». Au début du mois de décembre, une réunion des groupes de travail pour la préparation d’un projet de loi programmé pour le début de l’année 2021 a eu lieu. Symbole de la grande consommation et, pour certains, de la surconsommation et du gaspillage, l’emballage n’a pas échappé aux débats avec des objectifs très importants en ce qui concerne la lutte contre l’usage unique, le développement du vrac et le retour de la consigne. « Mise en place progressive d’un système de consigne de verre (lavable et réutilisable) jusqu’à une mise en place généralisée en 2025 » : ainsi est formulé l’un des engagements des conventionnels. Il pourrait bien arriver jusqu’au bout à en croire les premières annonces du gouvernement dans la première mouture du texte qui compte quelque 80 articles. Le verre doit progressivement remplacer le plastique réutilisable. Mais le parcours législatif est encore long…

 

Voici quelques initiatives inspirées & inspirantes qui ont déjà vu le jour en faveur du verre consigné:

Jean Bouteille

Jean Bouteille, pionnier du retour de la bouteille en verre consignée !
La société, met à disposition des machines de distribution de « liquides du quotidien » dans des supermarchés. Vous pouvez acheter leurs bouteilles en verre ou plastique et vous servir des boissons, produits d’entretien ou encore produits d’hygiène proposés. Le consommateur peut ensuite nettoyer ses bouteilles et les re-remplir autant de fois qu’il le souhaite.

 

GreenGo

GreenGo met à disposition de la restauration à emporter un système de consigne digitalisé. Afin de réduire les déchets générés par la restauration à emporter, GreenGo a mis en place des contenants en verre consignés. Une fois le repas consommé, ces bocaux réemployables pourront être rendus dans un point relai. Dès lors, le remboursement des consignes sera possible via l’application de GreenGo. Ce système permet de réduire les déchets de la restauration à emporter en plus d’apporter une expérience plus qualitative aux consommateurs.

 

Guerlain

Avec son système de flacons de parfums dit « Aux abeilles », Guerlain permet aux clients d’acheter des contenants personnalisables qui pourront être remplis une multitude de fois dans n’importe quel magasin Guerlain. Ce système va diminuer la quantité de déchets générés par la parfumerie en plus d’améliorer l’expérience client. En fournissant des emballages très qualitatifs, Guerlain implique le client dans une démarche de réemploi. Ici ce n’est pas une consigne à proprement parler mais bien un achat réutilisable à vie !

 

Vrac’n roll

Vrac’n roll propose des produits bios et zéro déchet, à récupérer en drive dans la région de Lyon ou bien en Point relais dans toute la France. Les produits sont proposés dans des emballages consignés, avec une particularité : la consigne n’est prélevée sur le compte du client que si l’emballage n’est pas rendu dans les deux mois suivants la commande.

 

Sources :