Confinement : quelles conséquences sur les habitudes alimentaires ?

Les principales évolutions : grignotage, fait maison, accessibilité des produits alimentaires et poids.

Durant 51 jours, le confinement lié à l’épidémie de Covid-19 a bouleversé notre quotidien, y compris nos habitudes alimentaires :
– 17% des personnes interrogées considèrent que leur alimentation est moins équilibrée qu’avant le confinement (contre 13% déclarant une alimentation plus équilibrée que d’habitude)
– 22% déclarent grignoter entre les repas plus que d’habitude (contre 17% moins que d’habitude)
– 37% des personnes interrogées déclarent cuisiner des plats-maison plus que d’habitude (contre 4% moins que d’habitude)
– 27% déclarent avoir pris du poids (contre 11% en avoir perdu)
– 57% déclarent trouver moins que d’habitude les aliments qu’ils souhaitent dans les magasins
– 23% portent plus d’attention que d’habitude à leur budget alimentaire.

Quelles explications à ces comportements ?
– Cuisiner davantage s’explique grâce au temps disponible et du fait de la présence de tous les membres du foyer à tous les repas
– La forte tendance au grignotage permettrait de compenser ennui et stress lié au confinement et à l’épidémie
– Les difficultés à s’approvisionner sont liées à la fois à la pénurie de certains aliments et à la difficulté de trouver des aliments bon marché.

Le site mangerbouger.fr a connu une hausse globale du trafic de 60% par rapport à la même période en 2019.

Source : Santé Publique France